EGLANTINE VIERZON FOOTBALL : site officiel du club de foot de VIERZON - footeo
Massay1
Championnat
2
1
22 février 2015 15:00
51'
Casadaban
92'
Casadaban
  • Ensoleillé
  • Sec
  • Faible
5 min
But marqué
Dans le jeu – Pied droit
38 min
Remplacement
Tactique
51 min
But encaissé
Casadaban
Dans le jeu – Pied droit
54 min
Remplacement
Tactique
75 min
Carton jaune
Comportement antisportif
88 min
Carton rouge
Faute grossière
92 min
But encaissé
Casadaban
Dans le jeu – Pied droit
stade Théodore Larchevêque
Pelouse naturelle
15:00 - 22 février 2015
NC
NC
NC

...

Une défaite vraiment dure à avaler

 

En progrès par rapport aux deux non-matchs précédents qui s’étaient pourtant soldés par deux victoires, les Eglantiers se sont montrés trop inconstants et inefficaces pour pouvoir s’imposer. Pire, suite à une seconde période durant laquelle ils ont déjoué et après une confusion arbitrale des plus totales, ils ont concédé la défaite dans les arrêts de jeu. Vraiment rageant…

A Massay. Massay bat l’EV 2-1 (Mi-temps : 1-0 pour l’EV).

Buts : Vinny pour l’EV (5e) ; Casadaban (51e et 92e) pour Massay.

Cartons : D. Alves (CJ 75e), Lakouissi (CR 88e).

Composition d’équipe : 1. Médéric Bourdier 2. Corentin Saulnier (U 18) 3. Rayane Lakouissi 4. Malick Assani 5. Renaud Aït Slimane 6. Idriss Assani 7. Damien Alves 8. Bruno Baudoin (cap) 9. Tarik Aissaoui 10. Vinny 11. Kamel Mansour 12. Martin Robin (entrée en jeu 54e à la place de Tarik) 13. Nathan Rémie (entrée en jeu 38e à la place de Rayane).

 

Le match s’annonçait compliqué entre des Massayais en plein renouveau et renforcés par rapport à la première partie de saison et des Eglantiers en légère perte de vitesse qui ont enregistré deux départs pas vraiment compensés à la trêve (Larbi Sinacer et Billel Maoulane) et qui étaient particulièrement diminués. Damien Alves (pied) et Rayane Lakouissi (talon et mollet) étaient plus ou moins blessés tandis que Renaud Aït Slimane ne s’était pratiquement pas entraîné durant trois semaines et n’avait pas évolué en match officiel depuis plus de deux mois. Manquaient à l’appel : Gaël Kinsugila (le cousin de Vinny) blessé, le capitaine Nicolas Alves, suspendu et la longue liste des absents (justifiés mais absents) : Valentin Danchot, Romain Cieksewski, Moussa Dambelé, Yakouba Mané, Bademba Baldé. Soit 7 joueurs potentiellement convocables et/ou titulaires en moins. 

 

Donc l’EV partait à 13 avec 3 joueurs diminués sur le terrain, un risque à prendre pour ce match capital. Fringants, les Eglantiers démarraient de la meilleure des façons avec ce missile de Vinny sous la barre de Roux (5e).

 

Les Eglantiers avaient globalement la maîtrise du jeu même s’ils se mettaient en difficulté sur une succession de ballons perdus en zone défensive. Heureusement, Massay exploitait mal ses offrandes et ses centres assez nombreux ou frappes plus rares se heurtaient à un Médéric sûr de lui.

 

Sur des belles remontées de balle et des déplacements inspirés, Tarik se procurait deux face-à-face avec le gardien local. Malheureusement, il n’en convertissait aucun (34e, 39e). Rayane, pas dans son assiette, était remplacé par Nathan et les visiteurs regagnaient les vestiaires avec un seul petit but d’avance alors qu’ils auraient pu espérer mieux.

 

En seconde période, ils subissaient davantage face à des Massayais beaucoup plus entreprenants autour de leur duo Thévenin/ Casadaban. Sur l’égalisation, le premier se jouait de trois Eglantiers avant de servir le second à l’entrée de la surface qui avait le temps de contrôler et d’ajuster sa frappe dans le petit filet face à une défense beaucoup trop statique et spectatrice.

 

Certains de nos défenseurs sont bien présents sur le terrain mais semblent « perchés » ou endormis avec un temps de réaction anormalement long.

 

Le jeu églantier devenait alors décousu avec trop de touches de balles et pas assez de jeu en première intention. A chaque fois qu’on a joué simple, au sol, en une ou deux touches, on a pourtant perturbé cette équipe de Massay, peut-être un peu moins forte mais plus solidaire que la nôtre.

 

Au contraire, nos joueurs offensifs se relâchaient sérieusement dans le replacement et les efforts défensifs laissant notre arrière-garde subir le cours du jeu. Et comme les attaquants massayais pénétraient nos lignes comme dans du beurre, Médéric avait du travail mais répondait présent et avait parfois aussi de la réussite (comme sur cette frappe sur la barre 75e).

 

Sans être transcendants, les visiteurs se procuraient toutefois quatre situations nettes de marquer en seconde période par Kamel (55e), Martin (62e et 72e) et Vinny (80e). Soit le cadre se dérobait, soit la frappe était contrée ou repoussée in extremis alors qu’il n’y avait plus qu’à… pousser le ballon au fond.

 

Au vu de la seconde période, les Sang et Or, qui n’avaient pas su se mettre à l’abri en temps utile, ne méritaient pas autre chose qu’un match nul qui aurait finalement assez bien reflété les débats avec des temps forts et des temps faibles des deux côtés. Mais monsieur l’arbitre en a alors décidé autrement.

 

Suite à l’exclusion logique de Rayane pour un geste stupide, l’arbitre, entouré par tous les joueurs de Massay, perdait totalement le contrôle de la rencontre. Alors que Rayane avait été exclu en dehors du terrain, il n’autorisait pas le changement pourtant demandé bien avant l’exclusion et validé par le délégué et par lui-même. Il nous obligeait ainsi à terminer à dix alors qu’on aurait dû terminer à 11. C’est alors que je demandais un arrêt de jeu pour déposer une faute technique qui me semble toujours aussi évidente.

 

Les Sang et Or, en infériorité numérique, continuaient de reculer et de ne pas défendre en bloc. La punition allait venir à la 91e minute sur un coup-franc imaginaire qui plus est indirect (totalement incompréhensible !!!). A la baguette, on prend les mêmes avec Thévenin qui décale Casadaban. Aucun défenseur n’a alors le réflexe de « gicler » dans les pieds du milieu offensif massayais qui exécute une belle frappe qui surprend Médéric, malheureux d’encaisser deux buts alors qu’il avait réussi un bon match.

 

A force de donner le bâton pour se faire battre, on finit par perdre un match qu’on aurait dû tuer et avoir en main avec davantage de justesse et de simplicité dans le jeu, de cohésion dans l’esprit et de constance dans l’effort.

 

Après, on peut aussi se poser la question suivante : la montée de l’équipe réserve est-elle un objectif réel du club ? On peut se le demander au regard des convocations des deux réserves lorsqu’on sait aussi que la 4 D est partie à Graçay avec 11 joueurs dont 1 blessé et aucun dirigeant. Il faudra bien vite clarifier les objectifs en seniors car, malgré les résultats favorables de nos adversaires, l’étau se resserre et, avec cette quatrième défaite de la saison, la marge d’erreur devient quasiment nulle.

 

Face à un leader mehunois en pleine réussite, dans trois semaines, un nouveau faux pas verrait cette montée s’éloigner davantage encore. Mais bon tant qu’il y a de la vie, y a de l’espoir…

Renaud Tauzin

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS éQUIPE

6 Derniers matchs

N P G G G G

Répartition des buts

53 buts marqués
40 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

Aucun contenu n'a été publié ici.

gardiens
défenseurs
Défenseur
Défenseur
Défenseur droit
milieux
Milieu
Milieu
Milieu
Milieu offensif droit
attaquants
Attaquant
Attaquant
Attaquant
Attaquant
Attaquant
Dirigeants
Autre dirigeant
Accompagnateur
Accompagnateur
Entraineur
M B
R A
C S
D A
K M
V F
B B
T A
M A
R L
I A

REMPLAçANTS

RENDEZ-VOUS

NC
NC

LIEU DU MATCH

Commentaires

POUR SE PROCURER LE LIVRE DES 80 ANS...

Pour se procurer ce beau livre de plus de 210 pages, dont plus de 80 photos, au prix de 15 €, vous pouvez contacter Sylvie Martin au secrétariat, 0248710819 ou bien Renaud Tauzin au 0663928104.

Les personnes qui ont réservé et réglé le livre mais qui n'ont pas encore pu le retirer sont également priées de rentrer en contact avec Sylvie ou Renaud.

Merci et bonne lecture à tous.



DÉCÈS DE GILLES TAILLANDIER

Nous venons d'apprendre le décès de Gilles TAILLANDIER (semaine du 20 au 27/09/15) qui a été longtemps Dirigeant à l'EGLANTINE . 

Que la famille accepte nos plus sincères condoléances ...