EGLANTINE VIERZON FOOTBALL : site officiel du club de foot de VIERZON - footeo

St PRYVÉ - EV1

Texte et photos Renaud TAUZIN

 

APRES-MATCH SAINT-PRYVÉ / EV (1 - 6) :

L’EV PUISSANCE SIX


LE MATCH DES SANG ET OR :

Pour cette rencontre du leader chez le troisième de la poule, Mohamed Farhan avait laissé Yves Makani (retour de blessure), Ichem Ramli, les frères Julien et Matthieu Picon ainsi qu’Ibrahima à la disposition d’Anthony, en réserve. Pedro Tusoungua était blessé et donc indisponible mais présent en tribunes, à Saint-Pryvé. Enfin, Momo enregistrait les retours de Jonathan Boteko, Thomas Rocher et Anly Ahamada. Les jeunes (Hasni, Florian, Baptiste) étaient restés avec Yacouba pour un match important, la veille, en U 18.

 

La composition d’équipe était la suivante : 1. M. Bourdier 2. A. Allio 3. P. N’Dongala 4. K. Habboucha 5. N. Lessedjina (cap). 6. I. Diop 7. A. Charbonnel 8. J. Botéko 9. N. Smaïl 10. R. Farhan 11. S. Diagne 12. T. Rocher 13. V. Fuatuyisa 14. A. Ahamada.


...

L’Eglantine évoluait dans un 4-2-3-1 avec la ligne défensive habituelle, « Ibou » et Souleymane en milieux défensifs, « Mouch » à droite, Jonathan à gauche, Radoine en 10 et Nasser seul en pointe. Dès les premières minutes, les locaux installaient un bloc assez haut et s’octroyaient la maîtrise du ballon. Les Pryvétains étalaient alors tout leur potentiel offensif avec énormément de mobilité, de permutations et de dézonages qui perturbaient quelque peu la défense sang et or. La première grosse occasion arrivait à la 20e minute. Le 11 local était lancé en pleine surface mais voyait sa frappe repoussée par un réflexe de la jambe gauche de Médéric.

L’Eglantine restait à flot malgré les assauts des joueurs du Loiret. Si les Vierzonnais avaient du mal à poser leur jeu, ils restaient menaçant sur coups de pied arrêtés (corner à trajectoire rentrante de Souleymane, coup-franc lointain mais vicieux de Radoine) et sur une tête non cadrée de Nasser.

Alors que Saint-Pryvé frappait davantage au but (dont une frappe enveloppée du 10 qui passait à moins d’un mètre de la lucarne droite, 29e) et faisait l’essentiel du jeu, Radoine exploitait parfaitement un ballon perdu, accélérait, éliminait son vis-à-vis et ajustait le portier local (0-1, 40e).

Juste avant le repos, Mouch recevait un ballon anodin en milieu de terrain. Il se retournait, s’infiltrait en conduite de balle avant de décocher une frappe de près de 30 mètres, au ras du sol, du pied gauche. Le gardien, surpris, ne bougeait pas et le ballon terminait au ras du poteau (0-2, 45e).

Malgré les deux buts d’avance, plutôt flatteurs, Momo changeait de dispositif et passait en 4-1-4-1 avec pour mission d’aller chercher l’adversaire et de vite se projeter vers l’avant. Jonathan, « Mouch » et Nasser cédaient leur place à Anly, Thomas et Vinny. Radoine évoluait alors seul en pointe, devant Thomas et Vinny dans l’axe du terrain (juste devant « Ibou »), Souleymane à gauche et Anly à droite.

Cette réorganisation ne payait pas immédiatement puisque les visiteurs encaissaient un but en début de seconde période. Ce « diable » de Catena (numéro 9), laissé libre, adressait une lourde frappe sur le poteau de Médéric. Mandreux (numéro 11) suivait bien et poussait le ballon au fond (1-2, 50e).

A la réception d’un corner, une tête pryvétaine bien croisée obligeait Médéric à réaliser une belle « horizontale » pour enlever cette balle d’égalisation (53e).

Après ces dix minutes compliquées au retour des vestiaires, les Sang et or prenaient cette fois la mesure de leurs adversaires qui eux oubliaient un peu trop de défendre. Les remontées de balle rapides des visiteurs, souvent en contres, sur du jeu court, allaient s’avérer insurmontables. Ainsi, Anly provoquait une faute et donc un coup-franc à 25 mètres des buts locaux, légèrement à droite, coup-franc que Souleymane expédiait sous la barre avec sa « patte » gauche (60e, 1-3).

Le 7 local, aligné sur la feuille de match en CFA 2 la veille, d’une belle frappe croisée, contraignait Médéric à réaliser son troisième sauvetage de l’après-midi (65e).

Puis les visiteurs prenaient définitivement la direction des opérations pour une petite démonstration qui allait même parfois tourner au récital.

Servi par Vinny, Anly accélérait et, au lieu de servir Vinny au second poteau comme on aurait pu s’y attendre, trompait tranquillement et en finesse le gardien local d’une frappe maligne (1-4, 77e).

Non rassasiés, les visiteurs poursuivaient leur pressing. Soulaymane récupérait un ballon côté gauche, accélérait bien et frappait sèchement. Imparable pour un gardien pryvétain bien impuissant sur le coup (1-5, 82e).

Vinny clôturait ce festival offensif, joliment, d’une frappe plein axe après un relai intelligent avec Nasser (1-6,89e). Incontestablement, les Eglantiers, euphoriques, ont frappé un grand coup, hier, chez le troisième, en ce premier décembre.


Souleymane Diagne, toujours intraitable dans le jeu aérien, a réussi un gros match à Saint-Pryvé, d'abord comme milieu défensif, ensuite comme milieu gauche.

LE MOT DU COACH

SANG ET OR :

A l’issue de la rencontre, Momo savourait la victoire tout en nuançant auprès de la presse locale :

« On a été très efficaces. Mais le score ne reflète pas le match face à une belle équipe de Saint-Pryvé ».

LE BAROMETRE

DES SANG ET OR:

Malgré une première mi-temps où ils ont subi le jeu, les Sang et Or ont su se montrer opportunistes et efficaces à souhait, infligeant une correction très sévère à cette équipe de Saint-Pryvé qui n’a sûrement pas dit son dernier mot dans la course à l’accession. L’ensemble de l’équipe fut assez homogène, au diapason des prestations précédentes. Néanmoins, le côté gauche a souffert, dans un quadrilatère Jonathan, Souleymane, « Nono » et Pariss en difficulté face au mouvement des attaquants locaux particulièrement vire-voltants.

 

S’il fallait faire ressortir quelques éléments du collectif, on peut souligner les prestations de Médéric qui a assuré à de multiples reprises, en particulier sur trois arrêts décisifs, de Radoine qui a débloqué le compteur sur une action individuelle alors qu’on était en difficulté, de Souleymane qui a réalisé un match assez complet avec son impact physique habituel ainsi que deux jolis buts et enfin des trois remplaçants qui ont apporté leur densité physique pour Thomas, leur vivacité et leur percussion offensives pour Vinny et Anly.

Pariss, parfois en difficulté en première période sur son côté gauche, s'est bien repris par la suite.

LE BILAN SANG ET OR :

Indéniablement, les Eglantiers ont visé juste et ont envoyé un signal fort à tous leurs rivaux. L’ampleur du score a concrétisé la capacité des Sang et Or à marquer quasiment sur chacune de leurs occasions. Ce réalisme insolent et cynique a pu légitimement écœurer les réservistes du Loiret. La première mi-temps a tout de même révélé quelques limites défensives mais aussi dans la construction du jeu. Les Sang et Or ont su alors faire le dos rond pour mieux mordre en fin de première période.

Tous ces points pris ne sont plus à prendre et donnent encore un peu plus de crédit et d’épaisseur aux ambitions de cette équipe.

Maintenant, il s’agit de prendre match après match et de consolider cette place de leader. Tout relâchement risquerait en effet d’être fatal tant le football tient souvent à des détails qui peuvent faire pencher le destin d’un match d’un côté ou de l’autre. En effet, que se serait-i-il passé si Saint-Pryvé avait ouvert le score sur ses temps forts, en première période, ou bien égalisé à 2-2 avant l’heure de jeu ??? On n’a pas à sa poser la question puisque l’affaire est désormais entendue et de belle manière. Il reste à bien négocier le dernier match avant la trêve, à savoir la réception de la réserve du Bourges 18, le dimanche 15 décembre. Cet adversaire, en pleine réussite et en pleine confiance comme nous, vient de vaincre Le Moulon et pointe désormais à la troisième place, à huit point de nos couleurs mais avec un match de retard. Encore un rendez-vous de haut de tableau, dans moins de deux semaines, à Labras.

 

En tout cas, avec cette victoire et ce score fleuve, les Eglantiers pouvaient exulter dans les vestiaires en plaisantant : « l’Eglantine, c’est le Barça ! ». Ils venaient surtout d’offrir un très beau cadeau d’anniversaire à leur capitaine et vétéran, toujours irréprochable, « Nono » Lessedjina (36 ans).


Radoine, au second plan, sert de leurre au gardien... Car c'est bien Souleymane qui est en train de frapper ce coup-franc qui débouchera sur le troisième but sang et or, à l'heure de jeu.

 

(Pas très nette, appareil photo embué) :

Dans la buée des vestiaires, l'atmosphère est à la fête après ce large et précieux succès.

Danses, chants et applaudissements : tout le vestiaire communie !

POUR SE PROCURER LE LIVRE DES 80 ANS...

Pour se procurer ce beau livre de plus de 210 pages, dont plus de 80 photos, au prix de 15 €, vous pouvez contacter Sylvie Martin au secrétariat, 0248710819 ou bien Renaud Tauzin au 0663928104.

Les personnes qui ont réservé et réglé le livre mais qui n'ont pas encore pu le retirer sont également priées de rentrer en contact avec Sylvie ou Renaud.

Merci et bonne lecture à tous.



DÉCÈS DE GILLES TAILLANDIER

Nous venons d'apprendre le décès de Gilles TAILLANDIER (semaine du 20 au 27/09/15) qui a été longtemps Dirigeant à l'EGLANTINE . 

Que la famille accepte nos plus sincères condoléances ...