EV1 - VzFoot18 1 1/32ème Finale de la Coupe du Centre

Textes: Renaud TAUZIN. Photos: R.T., M.F. et M.R.

DIAPORAMA à consulter dans la rubrique + puis DIVERS

 

Valérie Garnier vient à la rencontre des joueurs églantiers,

avant le départ du stade Thévenot ...


 

 

... et pose avec Noa et Bastien

qui passent la journée auprès des joueurs de l'équipe Séniors.

 

 

Bastien et Noa étaient tout surpris et même impressionnés

de se voir remettre respectivement un maillot du Barça et des Verts, 

 en compagnie du capitaine "Nono" Lessedjina, avant la rencontre.

 

 

APRES-MATCH EV- VF 18 1-0 :

 

L’Eglantine a fait mieux que résister 


 

 

 

 Les 22 joueurs saluent Valérie Garnier

et Rached Aït Slimane.

 

 Valérie Garnier vient de donner le coup d'envoi

à 14h00 précises. Elle retourne se mettre à l'abri

aux côtés du président

et en présence de Bastien et Noa.


LE MATCH DES SANG ET OR :

Pour ce match, Momo était seulement privé de Vinny, assez régulièrement titulaire ainsi que de trois autres joueurs, par choix ou par défaut (nombre de mutations), à savoir Yves et les frères Picon. En face, Sener Atila déplorait quelques absences, en particulier celle de son maître à jouer, Matthieu Dinet. Momo Farhan alignait un 4-1-4-1 avec Médéric dans les buts, Anthony et Pariss sur les côtés, Karim et Nono (cap.) dans l’axe, « Ibou » en sentinelle, Anly et « Radou » au cœur du jeu, Pédro à droite et Jonathan à gauche et, pour finir, « Mouch » seul en pointe. L’objectif était de renforcer le cœur du jeu et de pouvoir se projeter vite devant avec la vitesse ou la puissance de Pédro, Jonathan et « Mouch ». Thomas, Souleymane et Nasser attendaient leur heure sur le banc.

Le match était alerte et la division d’écart qui sépare les deux équipes passait assez inaperçue. Un premier choc dans la surface entre Nono et Bouzid laissait craindre un penalty. Mais Mr Brun ne bronchait pas. Quelques instants plus tard, un service millimétré de « Radou » pour Mouch permettait à ce dernier de faire parler sa vitesse aux dépends de Basso, de profiter du rebond pour mettre le ballon hors de portée de Foucher, du pied droit. Si le VF avait plus le ballon et faisait preuve de davantage de maîtrise et de maturité sur le plan collectif et dans la conservation, les occasions de but étaient rares. Seul Wanzi cadrait deux frappes, sans grand danger pour Médéric. Côté Eglantine, en fin de première période, un coup-franc excentré de « Radou » trouvait la tête d’ «Ibou » qui devançait Foucher. Ce but du 2-0 était refusé pour une faute peu évidente.

Les Sang et Or démarraient de nouveau bien leur seconde période (comme la première), toujours avec cette stratégie de remonter vite le ballon. Avant l’heure de jeu, le leader de DHR se procurait une grosse opportunité avec un long centre de la droite au second poteau qui trouvait parfaitement la tête un peu trop enlevée de Pédro alors que le gardien du VF semblait en difficulté…

Après l’heure de jeu, les joueurs du VF monopolisaient le ballon et faisaient courir un bloc sang et or bien en place. La bataille du milieu était acharnée et tous les duels très disputés (jeu viril mais correct des deux côtés). Le danger se rapprochait avec une frappe de Wanzi captée en deux temps et un coup-franc lointain de Bouzid repoussé sur sa barre par Médéric. En contre-attaque, l’Eglantine restait menaçante comme sur ce hors-jeu litigieux signalé sur « Radou » alors qu’il pouvait filer au but.

En bref, le VF a maîtrisé l’essentiel des débats sans se montrer incisif et inspiré dans le dernier geste et sans prendre souvent à défaut un bloc églantier compact et solide ainsi que capable de se projeter vite vers l’avant, en contre-attaques le plus souvent. Une victoire heureuse donc, au final, en faveur de l’EV mais pas volée non plus avec un parfum forcément particulier dans le cadre de ce derby.


 

 

 

 LE MOT DU COACH SANG ET OR :

Momo reconnaissait lui-même après le match auprès de la presse locale que le « match nul aurait été logique » mais que l’équipe la plus efficace l’a emporté. Le coach sang et or était satisfait de la prestation des siens, en particulier en seconde période malgré un bémol : « On se met trop en difficulté et on concède trop de coups de pied arrêtés (corners ou coup-francs) sur lesquels ils étaient très dangereux malgré l’absence de Dinet ».


 

LE BAROMETRE DES SANG ET OR:

Les Sang et Or ont fourni une prestation pas brillante mais sérieuse et cohérente et donc assez homogène au final. Certains ont dû puiser dans leurs ressources et ont peiné à bien finir le match, notamment dans le dernier quart d’heure. Globalement, Médéric, hormis un dégagement dévissé en première période, a été bien présent. Il a réalisé une dizaine d’interventions propres dont deux décisives (la frappe à ras de terre de Wanzi en seconde période et le coup franc de Bouzid, à dix minutes de la fin). Pariss et Anthony ont fait leur match même s’ils ont été sans doute un peu moins en vue qu’à l’accoutumée. Nono et surtout Karim ont été solides dans l’axe, ce dernier remportant pratiquement tous ses duels. Ils doivent toutefois se canaliser et gagner en lucidité dans la relance. « Ibou » a été bien présent à la récupération et son impact physique a été utile. Anly a fait preuve d’un énorme abattage malgré quelques mauvais placements et/ou mauvais choix. Radou a été, comme ses partenaires, dans l’esprit et a été précieux pour bien remonter le ballon et orienter le jeu, obtenant presque toujours quelque chose (touche, coup-franc, corner…). Jonathan a été beaucoup trop discret dans son couloir gauche alors que Pédro a été un peu intermittent mais précieux avec sa puissance et sa vitesse, côté droit. Assez isolé, Mouch a parfois eu du mal à recevoir le cuir dans de bonnes conditions et à bien tenir le ballon. Mais il s’est beaucoup dépensé sur tout le front de l’attaque et a été, une fois n’est pas coutume, terriblement efficace. Thomas, dès la demi-heure de jeu, a beaucoup apporté dans la récupération du ballon avec son engagement habituel. Dans l’utilisation du ballon, il a également été assez « propre ». Nasser, dans les 25 dernières minutes, a été précieux comme point de fixation. Souleymane a eu plus de mal, se montrant assez approximatif dans son placement et ses interventions dans une organisation à trois défenseurs centraux avec Nono et Karim…


 

 

 

LE BILAN SANG ET OR :

Les Eglantiers ont montré qu’ils pouvaient rivaliser avec une bonne équipe de DH, même légèrement diminuée. Incontestablement, l’équipe de Momo Farhan semble avoir franchi un palier cette saison. Le recrutement effectué ainsi que l’osmose qui règne au sein du groupe y sont pour beaucoup. Même si les Eglantiers ont gratifié le nombreux public (près de 400 personnes pour un match à 14h00, sous la pluie) de quelques belles séquences de jeu, ils doivent être capables de faire encore mieux dans l’utilisation et la circulation du ballon. Nos Eglantiers ont beaucoup couru après le ballon, ce qui explique la petite baisse de régime de certains sur le plan physique. Dans la lucidité, on doit encore franchir un cap.

 

  

 

Au programme des semaines à venir :  match amical le week-end prochain (à définir), coupe du Centre avec la réception de la CFA 2 de la Berrichonne de Châteauroux (9 février) puis déplacement à Amboise face à un adversaire en pleine progression depuis le match aller dans un championnat qui reste la priorité.


 

LES A-CÔTES DU MATCH SANG ET OR :

Ce match avait un parfum spécial pour un tas de raisons. Le club se devait de « recevoir » dans un stade qui est municipal mais où il ne réside pas en dehors de quelques entraînements ponctuels. Le club a donc dû s’organiser un peu en dernière minute (en moins de 48 heures puisque l’officialisation de l’arrêté a eu lieu vendredi en fin de matinée). C’est pourquoi nous tenons à remercier les bénévoles qui ont œuvré avant et pendant ce match, que ce soit aux entrées, à la buvette, à la bourriche ou dans d’autres tâches : Yves Compain, Johnny Prével, Michel Robert, Nathalie Coureau, Rached Aït Slimane, Christophe Dubourg, Guy Girard, Guy Lambert, Jean Barou, Christophe Moze, Jésus Garcia, Jean Braga, Samuel Fontaine, Wilfried et « Manu » Froment Fages, Dany Ollivier, Denis Charbonnel, André Ringeval sans compter les fidèles du staff DHR, Jean-Luc Collin et « Bébert » Clavier et l’ensemble du staff « U 11 », Joël Coureau, Jean-Michel Machard etc…

 

Les parrainages sont officiellement mis en marche. Radoine Farhan, Anthony Allio et Ibrahima Diop seront ainsi les trois parrains de la catégorie U 11. Les jeunes étaient présents avant le match, à l’entrée des joueurs, près des mains courantes durant tout le match malgré le froid et la pluie. Ils ont été présentés en détail à la mi-temps par leur éducateur et employé au club, Samuel Fontaine, à l’occasion d’un petit défi jonglages et frappes.

 

 

Deux d’entre eux ont eu la chance d’être sélectionnés pour passer la journée dans les coulisses de l’équipe fanion. Présents dès 10 heures à Thévenot, Bastien Coureau et Noa Gautrat ont ainsi pu participer à la collation d’avant-match, sorte de petit « brunch » concocté par Momo lui-même. Aux côtés des plus grands, ils y étaient encore à l’arrivée à Brouhot et dans le vestiaire. Ils ont été gâtés par le groupe DHR, se voyant remettre chacun un maillot de leur équipe favorite. Après le match, ils pouvaient aussi prendre part au chant de la victoire initié par Hasni Nouar, U 18 qui a déjà fait quelques apparitions avec Momo.

 

L’autre événement entourant ce derby, en dehors des parrainages, c’était la venue de Valérie Garnier. L’emblématique coach des filles du Bourges Basket a symboliquement donné le coup d’envoi de la rencontre. Invitée par l’EV, elle s’est vu remettre une belle gerbe de fleurs des mains du président Aït Slimane. Une belle coopération qu’il faudrait tenter de renouveler.

 

Malgré les incertitudes qui pesaient sur cette rencontre en matière de conduite et d’attitude, notons « le bon esprit général » des divers acteurs pour paraphraser la presse de ce matin. En dehors de quelques accrocs, il n’y a eu aucun incident majeur et c’est bien-sûr beaucoup mieux ainsi. Donc félicitations aux joueurs, éducateurs, dirigeants et spectateurs des deux clubs qui ont montré une belle image du foot vierzonnais…


 

 BRAVO L’EGLANTINE !

 


 

A noter la possibilité de voir une vidéo du match ...

http://www.youtube.com/watch?v=t7zuc4-vRd8

******************************************

POUR SE PROCURER LE LIVRE DES 80 ANS...

Pour se procurer ce beau livre de plus de 210 pages, dont plus de 80 photos, au prix de 15 €, vous pouvez contacter Sylvie Martin au secrétariat, 0248710819 ou bien Renaud Tauzin au 0663928104.

Les personnes qui ont réservé et réglé le livre mais qui n'ont pas encore pu le retirer sont également priées de rentrer en contact avec Sylvie ou Renaud.

Merci et bonne lecture à tous.



DÉCÈS DE GILLES TAILLANDIER

Nous venons d'apprendre le décès de Gilles TAILLANDIER (semaine du 20 au 27/09/15) qui a été longtemps Dirigeant à l'EGLANTINE . 

Que la famille accepte nos plus sincères condoléances ...