EV1 GIEN1

Texte rédigé par Renaud TAUZIN (en collaboration avec Mohamed FARHAN).
Photos prises par Danny BARON.

Mise en page MR.

APRES-MATCH EV1 - GIEN1: 2-1
Classement des 2 équipes ICI

L’équipe rouge et jaune :

Loïc Péruchot, Axel Gimenez, Romain Chambonneau, Karim Haboucha, Bastien Sanguinède, Anthony Perreau (cap.), Thomas Rocher, Jordan Baron, Guillaume Jallerat, Yoan Caplan, Souleymane Sall.

Entrés en cours de jeu : Jimmy De Castro et Adrien Charbonnel (25e), Vivien Béguet (65e).

Buts : Gien, (20e), Eglantine : Adrien Charbonnel (38e), Souleymane Sall (40e).

Avertissement à l’Eglantine : Thomas Rocher (35e).

Avec dix joueurs blessés, suspendu ou indisponibles dont une moitié de titulaires potentiels, Momo avait encore dû bricoler. Il alignait une défense à quatre avec « Axou » et Romain sur les côtés, Bastien et Karim dans l’axe. Le milieu en losange était composé d’Anthony, Thomas, Jordan et Yoan tandis que « Jallou » et « Souley » étaient aux avant-postes.

Après l’ouverture du score, Momo choisissait de faire rentrer Adrien et Jimmy à la place de Jordan et Yoan. Les deux entrants boostaient le secteur offensif des Sang et Or.

Photo 1 : La joie collective du groupe, dans les vestiaires, témoigne d'un âpre combat. Au final, tout le monde peut être soulagé : les quatre points de la victoire sont bien là !

g9

Le film du match rouge et jaune :

L’équipe était gênée par un pressing haut et étouffant exercé par des visiteurs déterminés à quitter la zone rouge du classement. Les transmissions étaient également trop approximatives. Néanmoins, la maîtrise et les meilleures occasions étaient Sang et or. Thomas décalait Jordan qui s’excentrait trop mais rectifiait en adressant un très bon petit ballon à Jallou qui ne pouvait reprendre correctement. Souleymane, dans la continuité, voyait sa frappe contrée (10e). De nouveau mis sur orbite par Thomas, « Souley » manquait sa frappe, pour sa seconde opportunité personnelle (18e).

Dès lors, nos joueurs reculaient et faisaient preuve d’une étonnante fébrilité, en particulier dans les duels aériens qui constituent, depuis quelque temps, notre talon d’Achille. Sur un coup-franc à quarante mètre de nos buts, Karim, repositionné dans l’axe, était un peu court de la tête et Loïc, fait très inhabituel chez lui, « se trouait » (0-1). Cette apathie se concrétisait une nouvelle fois par un ballon anodin qui mourait sur le poteau de Loïc (25e).

A ce moment-là, les entrées en jeu de Mouch et Jimmy apportaient une réelle plus-value. Après un extérieur du pied de Jimmy sur le poteau (32e), Mouch, bien servi par Thomas, après une belle préparation, ne ratait pas l’égalisation.

Parti à la limite du hors-jeu, « Souley », bien lancé par « Jallou », ne manquait pas non plus son face-à-face. En deux minutes, l’Eglantine avait renversé le cours du match et repris l’avantage (2-1). De bon augure juste avant la pause.

En seconde période, sur une accélération tranchante de « Mouch » puis un bon enchaînement de « Caps », un coup-franc indirect savamment combiné obligeait le gardien giennois à un arrêt délicat sur une belle frappe de « Jallou » (55e). Jimmy obtenait ensuite un coup-franc excentré qui faisait office de mini-corner. Sur le deuxième ballon, Thomas frappait à bout portant mais le dernier rempart détournait le cuir d’une très belle claquette (61e).

Dès lors, les locaux subissaient les assauts de Gien, bien orchestrés par Féguélé (n° 7), Valente (n° 10) et Nia (n° 12). Le jeu long et direct des Giennois perturbaient la défense et les récupérateurs vierzonnais, peu à l’aise dans le jeu aérien et dans la couverture.

Momo tentait même, un moment, avant le dernier quart d’heure, de passer à trois axiaux avec deux stoppeurs, sans succès.

Souvent menacée, notre défense, cependant, jouait parfaitement le hors-jeu. Ainsi, Nia se voyait refuser un but pour un hors-jeu limite (64e). Puis, sur la même action, Loïc et Thomas se sacrifiaient pour sauver leur cage (70e). Dans le dernier quart d’heure, le ballon naviguait dangereusement aux abords de la surface vierzonnaise.

En contres, Mouch (à deux reprises), « Souley », « Caps » et Karim avaient la balle de 3-1 qu’ils ne concrétisaient pas, par manque de lucidité (mauvais choix, manque de spontanéité…).

Jusqu’au bout, les Eglantiers tremblaient mais assuraient l’essentiel : les quatre points de la victoire qui rejettent Gien à quatorze longueurs.

Photo 2 : Loïc, protégé ici par Bastien, s'est imposé dans les airs, dans un domaine où l'équipe s'est souvent retrouvée en difficulté.

g3

Photo 3 : Thomas, au premier plan, fut encore l'un des Eglantiers les plus en vue. Yoan, au second plan, a pas mal apporté, offensivement, en seconde période mais n'a pas connu une grande réussite dans le dernier geste.

g8

Les clefs du match et le baromètre des Rouge et Jaune :

Une nouvelle fois, nos joueurs étaient branchés sur courant alternatif, ce dimanche. En première mi-temps, on notera de bons débuts et un dénouement satisfaisant mais un gros trou au milieu de la période (15e-35e). La seconde période a été, elle, en-deçà de ce que l’on est en droit d’attendre, pour plusieurs raisons :

_ L’Eglantine est trop fragile dans les duels, en particulier dans le jeu aérien. La charnière centrale, sans démériter, ne s’est pas assez imposée dans ce domaine.

_ La préparation et la construction de nos actions ont été insuffisantes. On a malheureusement imité notre adversaire en abusant d’un jeu direct. Seul le but de l’égalisation a été inscrit suite à un enchaînement au sol de belle facture

_ L’inefficacité dans le dernier geste a également posé problème. En tout début de match, on doit mener au moins 1-0. En seconde mi-temps, bien que bousculés, on a, au total, au moins cinq possibilités d’inscrire le troisième but salvateur.

Au niveau positif, on retiendra :

_ l’état d’esprit de l’équipe qui, même diminuée et fatiguée, a su serrer les rangs pour arracher les quatre points de la victoire

_ pas de nouveau blessé de longue durée à déplorer

En ce qui concerne les performances individuelles, il est quasiment impossible de faire ressortir un joueur plus qu’un autre, hormis Thomas qui fut le Vierzonnais le plus actif dans l’entrejeu mais aussi le plus entreprenant dans l’animation offensive. Derrière, nos défenseurs ne se sont pas assez imposés et ont souvent été mis en difficulté dans l’axe, signe d’un placement et d’une couverture déficients. On notera les bonnes intentions d’Axou, en particulier sur le plan offensif.

Dans l’état d’esprit, Souleymane a été présent et a inscrit le but de la victoire alors que Mouch et Jimmy ont apporté mais ont manqué d’efficacité.

Le bilan du match des Rouge et Jaune :

 

Avec ses quatre nouveaux points pris dans la douleur, l’Eglantine pointe à la quatrième place, ex-aequo avec la réserve de l’US Orléans, à quatre points du troisième, six du second et neuf du leader. Olivet, septième, accuse un retard de cinq points sur nos couleurs.

L’Eglantine est donc parfaitement dans les clous, en termes comptables. En termes de qualité de jeu, il faut vraiment franchir un cap même si la période hivernale et l’état du terrain ne vont pas forcément dans ce sens.

Cette semaine, les joueurs vont relâcher quelque peu, récupérer, panser les plaies. Certains vont se remettre en condition physique. La semaine prochaine, un match amical contre une division d’honneur pourrait être programmé le mercredi 23 février pour se remettre dans le rythme et retravailler tous les automatismes du bloc-équipe. Bravo au groupe_ joueurs et staff compris_ qui a bien mérité une petite semaine de repos en attendant le retour des principaux blessés et indisponibles. Car on aura besoin de tout notre petit monde pour terminer la saison dans les meilleures conditions !

Photo 4 : Juste après l'égalisation de Mouch, Souleymane, lancé par Guillaume, a bien croisé sa frappe et n'a laissé aucune chance au dernier rempart giennois.

g6

POUR SE PROCURER LE LIVRE DES 80 ANS...

Pour se procurer ce beau livre de plus de 210 pages, dont plus de 80 photos, au prix de 15 €, vous pouvez contacter Sylvie Martin au secrétariat, 0248710819 ou bien Renaud Tauzin au 0663928104.

Les personnes qui ont réservé et réglé le livre mais qui n'ont pas encore pu le retirer sont également priées de rentrer en contact avec Sylvie ou Renaud.

Merci et bonne lecture à tous.



DÉCÈS DE GILLES TAILLANDIER

Nous venons d'apprendre le décès de Gilles TAILLANDIER (semaine du 20 au 27/09/15) qui a été longtemps Dirigeant à l'EGLANTINE . 

Que la famille accepte nos plus sincères condoléances ...