EGLANTINE VIERZON FOOTBALL : site officiel du club de foot de VIERZON - footeo

EV1 - Bourges18 2

Texte de Renaud Tauzin et Photo de Arnaud Hervé.

 

 APRES-MATCH EV / BOURGES 18 (B) :

1-3

 

 LE MATCH DES SANG ET OR :

 

C’est la fin d’une magnifique série pour nos Eglantiers qui se sont inclinés seulement pour la seconde fois de la saison, en championnat, face à leur dauphin qui se rapproche à un petit point.

 Sans être ultra-dominateurs, loin de là, les Berruyers de Sébastien Dubroca ont fait preuve d’une efficacité supérieure, d’une plus grande maîtrise technique et de davantage de détermination que nos Sang et Or, un peu en dedans cette fois-ci.

 Malgré tout, le début de la rencontre nous était favorable et Souleymane Diagne ouvrait le score sur coup-franc, du pied gauche, à vingt-cinq mètres à droite. Khacime, masqué par ses défenseurs et trompé par le rebond, se faisait surprendre par cette trajectoire improbable.Radoine était assez remuant sur le front de l’attaque et les Sang et Or se créaient plusieurs situations intéressantes, à commencer par celle de Vinny qui s’infiltrait dans la surface de réparation mais n’ajustait pas son petit lob (29e).C’est alors que les Berruyers reprenaient la maîtrise du jeu et du ballon. Et les visiteurs allaient être récompensés par deux buts inscrits coup sur coup sur deux actions similaires. Un ballon mal donné ou mal renvoyé par la défense vierzonnaise, trop de liberté laissée aux attaquants berruyers qui signaient deux frappes vicieuses, des vingt-cinq mètres, avec rebond. Boughazi et Ramin trompaient donc la vigilance de Médéric, un peu désemparé sur ces deux frappes (34e et 42e).En seconde période, le scénario se poursuivait avec un peu plus de maîtrise côté berruyer mais un peu plus d’occasions côté vierzonnais.

Les locaux se procuraient plusieurs situations d’égaliser avec Radoine qui ne cadrait pas devant le but (46e), plusieurs frappes dans ou à l’entrée de la surface contrées in extremis comme celle d’Anly (58e) ou sauvée sur la ligne par un défenseur ou encore un arrêt réflexe de la main gauche de Khacime sur une tête croisée de Nasser (82e).

Malgré cette domination vierzonnaise, les Berruyers ne s’affolaient pas, ressortaient à chaque fois proprement et rapidement le ballon avec un milieu de terrain solide et créatif ainsi que des attaquants puissants et vifs. A chaque fois, il pouvait y avoir danger et, en toute fin de rencontre, sur un ballon non dégagé dans la surface, Alphonso Nathy, ex Eglantier tout comme Romain Chambonneau auteur d’un match vaillant comme défenseur gauche, crucifiait ses anciens partenaires d’une frappe croisée dans le petit filet de Médéric. Imparable était cette frappe et inéluctable cette issue même si ce but donnait des allures très sévères au score final.

La victoire berruyère était logique même si le match nul n’eût pas été usurpé. Forcément satisfait de cette belle opération glanée sur la pelouse du leader et tout de même champion d’automne, Sébastien Dubroca voulait surtout saluer « l’état d’esprit irréprochable » de sa jeune troupe (3 U 19 alignés) qui leur a permis d’aller chercher ce succès face à ce qui constitue « de loin la meilleure équipe qu’il m’ait été donné de voir ».

Un compliment qui n’atténuera pas la déception de Sang et Or trop timorés durant cette rencontre pourtant à leur portée malgré la qualité de l’adversité.  

 

LE MOT DU COACH SANG ET OR :  

 

Après le match, Mohamed se voulait lucide et constructif :

« Bourges mérite sa victoire. De notre côté, on joue petit bras. On n’en fait pas assez pour gagner ce match par rapport à ce dont on est capables ».

Et pourtant, Mohamed relevait les nombreux ballons chauds ou autres corners qui ont traversé la surface de Khacime dangereusement, en première période mais surtout en seconde mi-temps. L’efficacité qui nous avait permis de corriger Saint-Pryvé nous a fait cruellement défaut hier, à Labras.

Mais le coach sang et or voit plus loin : « On paie aussi notre mauvaise préparation de la rencontre, à cause des intempéries et du manque d’infrastructures, ce qui s’est concrétisé par une seule séance d’entraînement, la semaine qui a précédé celle du match. Mais cette défaite plutôt logique est un mal pour un bien car elle montre aux gars qu’on n’est pas invincibles et que le moindre relâchement se paie cash ».

En effet, cette défaite doit permettre d’impulser un nouvel élan au groupe.  

 

LE BAROMETRE DES SANG ET OR : 

 

Emoussés ? Suffisants ? Toujours est-il que la majorité des Sang et Or n’ont pas évolué à leur meilleur niveau. Sans parler de faillite collective (le terme serait beaucoup trop fort), on a vu des joueurs souvent stoïques qui ont d’abord été spectateurs de cette rencontre, réagissant à certaines situations mais agissant rarement, laissant le contrôle du jeu, en bonne partie, à l’adversaire.

Dans cette morosité ambiante, Anthony, Ibou et Radoine ont réalisé une prestation correcte à défaut d’être enthousiasmante. La défense et la charnière Karim-Nono n’ont pas fait étalage de leur solidité habituelle. Souleymane, comme d’autres partenaires, a accumulé les pertes de balle. Quant à Anly et surtout Vinny, ils semblaient errer en milieu de terrain, durant le premier acte. On a eu du mal à trouver Nasser dans de bonnes conditions. Le banc n’a pas apporté non plus ce qu’on était en droit d’attendre en dehors de la rentrée d’assez bonne facture de « Mouch ».

Comme cela peut arriver, nos Eglantiers n’étaient donc pas dans un grand jour et l’agacement a parfois gagné les rangs. Maintenant, il ne faut pas tirer sur l’ambulance.

Ce n’est que la seconde défaite de la saison en championnat et nul doute que les partenaires de Nono retrouveront leurs vertus et leurs bases qui leur avaient permis d’enchaîner la remarquable série de six succès consécutifs. 

 

LE BILAN DES SANG ET OR : 

 

Le bilan reste en effet plus que satisfaisant avec une première place à la trêve (36 points, 8 victoires, un match nul et deux défaites). L’équipe possède toujours la meilleure attaque (28 buts inscrits) et la meilleure défense, ex-aequo avec Bourges (11 buts encaissés).Cette victoire de Bourges ainsi que celle de Saint-Doulchard au Moulon engendre un regroupement général en tête, Bourges pointant à une seule longueur de l’EV, Saint-Doul’ à deux petites longueurs. La réserve de Saint-Pryvé, quatrième, est à huit points derrière, Amboise, qui revient fort, à neuf points et Le Moulon, qui apparaît comme le grand battu des matchs allers, accuse douze points de moins que le leader sang et or malgré un match en retard.

De toute façon, la montée se jouera forcément entre ces six équipes, les trois équipes du Cher qui occupent actuellement le podium faisant toutefois figure de favorites pour rafler les deux tickets d’accession pour la DH.

Cette première phase nous montre que le groupe a le potentiel pour très bien faire et même pour conserver son fauteuil de leader à condition de rester toujours dans une dynamique de progression et de travail, en particulier durant la longue coupure hivernale.Rappelons que l’objectif initial du club reposait avant toute autre considération sur la convivialité qui semble réellement de mise, cette saison, au sein de ce groupe premier.

Rappelons aussi, qu’aujourd’hui, le maintien de l’équipe réserve en première division (qui s’est faite rejoindre in extremis 2-2 après plusieurs décisions arbitrales très litigieuses en sa défaveur) semble prioritaire.

Avant de profiter des fêtes en famille, nos joueurs se retrouveront toute la semaine à l’entraînement et vendredi soir à Labras pour célébrer ensemble plusieurs anniversaires.

 

 

 

 

Bravo pour ce beau début de saison et Bonnes fêtes à tous les Eglantiers et leurs familles !!!

 

 

POUR SE PROCURER LE LIVRE DES 80 ANS...

Pour se procurer ce beau livre de plus de 210 pages, dont plus de 80 photos, au prix de 15 €, vous pouvez contacter Sylvie Martin au secrétariat, 0248710819 ou bien Renaud Tauzin au 0663928104.

Les personnes qui ont réservé et réglé le livre mais qui n'ont pas encore pu le retirer sont également priées de rentrer en contact avec Sylvie ou Renaud.

Merci et bonne lecture à tous.



DÉCÈS DE GILLES TAILLANDIER

Nous venons d'apprendre le décès de Gilles TAILLANDIER (semaine du 20 au 27/09/15) qui a été longtemps Dirigeant à l'EGLANTINE . 

Que la famille accepte nos plus sincères condoléances ...